Notre histoire

 La genèse

C’est en 1986  que la marque «Au bout des Rêves» voit le jour.  Sa créatrice, Catherine Popesco l’a fondé après avoir découvert un lot de broches de broche originales de la fin du siècle au Marché aux puces de Paris. Elle prend alors contact avec les estampeurs parisiens et décide de créer une ligne de bijoux inspirés de la période Art déco. Elle installe son atelier de production au cœur de la France à Montbrison entre Lyon et Saint-Etienne.  Pendant 20 ans Catherine Popesco développe sa marque en France et à l’étranger où elle connait un grand succès notamment aux Etats-Unis, en Australie et au Japon.

En 2008, Catherine Popesco décide de partir vivre aux Etats-unis et cède son entreprise à l’une de ses employées, Sylvie Lacaille. Cette dernière a perpétué pendant 8 ans les traditions de fabrications et a continué à développer la marque à l’étranger.

Une autre histoire commence…

En 2016, Au Bout des Rêves, alors en difficulté, change de propriétaire. Et nous voici. Pleins d’envies, d’idées et d’espoir pour cette marque au savoir-faire incomparable et qui ne demande qu’à s’épanouir.

Qui sommes-nous ?

Un peu fous dirons certains, des entrepreneurs pour d’autres. En réalité nous sommes des passionnés.

Alexandra BLIN – Directrice
Si on vous demande quels métiers Alexandra a exercé, les doigts des deux mains ne suffiront pas. Journaliste, graphiste, entrepreneur, e-commerçante, designer…. Mais un thème réuni tous ces métiers : la création. Ajoutez à cela un zeste de passion (enfin plus qu’un zeste d’ailleurs…) pour les bijoux fantaisie, et vous obtiendrez un être bien décidé à conquérir le cœur des fans de bijou.

Sylvie THIVILLON – Service commercial

Alex THIBAL – Créatrice-designer

Philippe BLIN – Associé

Parce qu’il est hors de question que votre notre artisanat et notre patrimoine disparaissent, nos avons décidé de nous battre. Contre quoi, direz-vous ? Contre les préjugés, contre l’uniformisation des goûts, contre les « tendances ». Notre bijou est intemporel, apprécié des ados comme de leur mères et grands-mères. Nous l’aimons et espérons que vous l’aimerez aussi.